Les Journées de Tam Dao

À propos de Stéphane Cartier

Email Stéphane Cartier

Courriel : scartier@ujf-grenoble.fr

Titre et diplômes

1999 : Doctorat de troisième cycle en sociologie, Université Paris X Nanterrre : Chronique d’un déluge annoncé, crise de la solidarité face aux risques naturels (2002, Grasset)

Situation professionnelle

Chercheur au CNRS, laboratoire PACTE Grenoble

Résumé des travaux

Mes recherches analysent l’organisation des populations face aux risques naturels. En s’appuyant sur des observations interdisciplinaires (géographie, agrono- mie, hydrologie, géophysique) des interdépendances physiques, il s’agit de comprendre les règles collectives de sécurité, leurs contraintes, leurs solidarités et les évolutions normatives possibles pour protéger les populations. Mon analyse systémique croise documentation des situations (mesures physiques, cartes, statistiques, règlementations), observation des comportements, entretiens avec les acteurs et enquête par échantillonnage.

La sécurité collective face aux risques naturels suppose de comprendre les facteurs de vulnérabilité à travers une approcheterritoriale(régulationdesespaces communs) et sectorielle (administration des activités). J’examine comment s’articulent les différentes échelles de prévention collective (individuelle, contractuelle, pro- fessionnelle, communautaire, municipale, étatique, internationale) pour signaler les cohérences ou divergences des normes de sécurité. Dans des situations d’incertitude dominante, les conflits d’intérêts et l’adhésion à un projet commun justifient les sacrifices acceptables pour atteindre une sécurité collective vitale.

Mes terrains de recherche comprennent des risques ruraux, cas du ruissellement érosif, des inondations et de la pollution de l’eau (Normandie) et des risques urbains à propos des vulnérabilités sismiques dans les Alpes, aux Antilles et sur le littoral méditerranéen (France, Italie, Suisse, Algérie, Liban, Turquie).

Outre des collaborations intenses avec l’INRA, IRSTEA (ex CEMAGREF) et l’IRD, j’encadre des travaux universitaires (masters, thèses) et j’enseigne dans les facultés de géographie, de génie civil, d’agronomie et de sciences politiques.

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE