Les Journées de Tam Dao

À propos de Pierre-Yves Le Meur

Email Pierre-Yves Le Meur

 

TITRE ET DIPLÔMES

2006 : habilitation à diriger des recherches (HDR) en ethnologie et anthropologie sociale, EHESS, Paris (titre : Anthropologie de la gouvernance. Politique des ressources, dispositifs du développement et logiques des acteurs)

1992 : thèse de doctorat en agro-économie et études du développement, Institut national agronomique Paris-Grignon : Fromage ou désert ? Agricultures alpines et politiques de la montagne en Italie et en France – Vallée d’Aoste et vallée d’Abondance.

 

RÉSUMÉ DES TRAVAUX

Après un doctorat réalisé à la Chaire d’agriculture comparée et de dévelop- pement rural de l’Institut national agro- nomique Paris-Grignon (1986-1991) et un premier poste d’enseignant chercheur et assistant technique à la Faculté des sciences agronomiques de l’université nationale du Bénin (projet franco-béninois d’appui à la formation professionnelle des ingénieurs agronomes), P.-Y. Le Meur a bifurqué vers l’anthropologie à l’occasion de sa participation à un programme de recherche sur les effets de la démocratisation en milieu rural au Bénin et plus largement sur le fonctionnement des arènes politiques locales et des « pouvoirs au village » dirigé par Thomas Bierschenk et Jean-Pierre Olivier de Sardan.

Enseignant chercheur (wissenschaftlicher Assistent) à l’université de Hohenheim (Stuttgart), Chaire d’anthropologie et sociologie du développement (1994-1998) puis à l’Institut d’anthropologie et d’études africaines de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence (1998-2001 ; Professeur à la chaire « Cultures et sociétés africaines » à l’Institut d’anthropologie et d’études africaines de l’université Johannes Gutenberg de Mayence, remplacement 2002-2003), il a continué de travailler au Bénin dans le champ de l’anthropologie politique et du développement, et de plus en plus autour des liens entre question foncière, gouvernance des ressources naturelles et politique des appartenances. Il a également dirigé un programme d’étude en Thaïlande (partenariat entre les universités de Hohenheim, Chiang Mai et Kasetsart) en 1998-2000.

Le poste de chargé d’études au Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET ) - Paris, lui a permis d’approcher le développement de l’intérieur, dans le cadre d’expertises et de projets de développement, et de travailler sur les enjeux de l’application de l’anthropologie dans des contextes géographiques divers (Afrique de l’Ouest, Afrique du Sud, Asie du Sud-Est). La thématique foncière est restée centrale dans ses travaux et c’est dans ce cadre qu’il a effectué de 2003 à 2007 une série de missions régulières d’appui à l’agence chargée de la réforme foncière en Nouvelle-Calédonie.

Entré à l’IRD fin 2007 (UMR 220 GRED « Gouvernance, risque, environnement, développement », IRD-Université Mont-pellier III), il est en poste à Nouméa depuis février 2008. Ses recherches portent sur :

- la question foncière en Nouvelle-Calédonie (incluant le « foncier maritime ») en lien avec l’histoire du peuplement et les transformations politiques contem- poraines ;

- l’enjeu minier : relations entre arènes locales, activité minière (extraction/transformation) et production des politiques publiques (programme financé par le CNRT « Nickel et son environnement » ;

- les relations entre savoirs locaux, bio-diversité et appropriation de l’espace et de la nature (recherche pluridisciplinaire dans le cadre du « Grand observatoire de l’environnement et de la biodiversité dans le Pacifique Sud » (GOPS) ; recherche aux îles Marquises en 2010).

Il est chercheur associé au Centre des nouvelles études sur le Pacifique (CNEP) de l’université de la Nouvelle-Calédonie et membre du Groupe de recherche (GDR 2835) « Nouvelle-Calédonie : enjeux sociaux contemporains » du CNRS. Il dirige des thèses à l’EHESS (Centre Norbert Elias, Marseille).


PRINCIPALES PUBLICATIONS

Ouvrages et édition d’ouvrages collectifs

2010     (co-dir avec J.-P. Jacob) Politique de la terre et de l’appartenance. Droits fonciers et citoyenneté locale dans les sociétés du Sud. Paris : Karthala.

2009     (co-dir. avec J.-P. Colin & E. Léonard) Les politiques d’enregistrement des droits fonciers. Du cadre légal aux pratiques locales. Paris : Karthala.

2009     (co-dir. avec G. Blundo) The Governance of Daily Life in Africa. Ethnographic Explorations of Public and Collective Services. Leiden : Brill.

2004     (co-dir. avec J.-P. Chauveau & J.-P. Jacob) Gouverner les hommes et les ressources. Dynamiques de la frontière interne, Autrepart 30 (cahier thématique).

Articles (depuis 2006)

A paraître « Une petite entreprise de réassemblage du monde. Ethnographie et gouvernance des ressources foncières en Afrique de l’Ouest ». Ethnologie française.

A paraître (avec Paul Sauboua, Estelle Poncet & Marie Toussaint) « Les enjeux de la gouvernance locale des ressources marines en Nouvelle-Calédonie. Contribution à la réflexion sur le « foncier maritime » à partir de deux études de cas ». In : Carine David & Nadège Meyer (eds.) L’intégration de la coutume dans l’élaboration de la norme environnementale, Bruxelles, Bruylant.

2011     « Politique et savoirs fonciers en Nouvelle-Calédonie: retour sur une expérience d’anthropologie appliquée ». Journal de la société des océanistes 132 (1).

2010     (avec Peter Hochet) « Property Relations by other Means: Conflict over Dryland Resources in Benin and Mali.). European Journal of Development Research 22 : 643-659.

2010     « La terre en Nouvelle-Calédonie : pollution, appartenance et propriété intellectuelle ». Multitudes n°41 : 91-98.

2010     « Réflexions sur un oxymore. Le débat du ‘cadastre coutumier’ en Nouvelle-Calédonie ». In : Faugère Elsa & Isabelle Merle (dir.) La Nouvelle-Calédonie, vers un destin commun ? Nouveaux enjeux, nouveaux terrains, Paris, Karthala : 101-126.

2009     « Mobilité, autochtonie et citoyenneté. Terrains africains et propositions océanistes ». In : Salaün, M., Gagné, N. & M. Thibault (eds) L’autochtonie en question : regards croisés France/Québec, Québec, Presses de l’Université de Laval (à paraître) : 379-400.

2009     (avec Philippe Lavigne Delville) « Anthropologie, développement rural et gouvernance des ressources ». In : Laetitia Atlani-Duault & Laurent Vidal (dir.) Anthropologie de l’aide humanitaire et du développement, Paris, Armand Colin : 73-96.

2008     « Le développement comme constructivisme. Point de vue anthropologique ». Sociétés politiques comparées n°8, revue en ligne du FASOPO, Paris.

2008     « Communautés imaginées et politique des ressources naturelles ». In : Méral, P., Castellanet, C. & R. Lapeyre (dir.) La gestion concertée des ressources naturelles. L’épreuve du temps, Paris, Karthala : 289-301.

2008     « Between emancipation and patronage: changing intergenerational relationships in Central Benin ». In : Alber, Erdmute, van der Geest, Sjaak & Susan Reynolds Whyte (eds.) Generations in Africa. Connections and Conflicts, Hamburg, Lit Verlag : 209-235.

2008     (avec Pel Sokha, Sam Vitou, Im Sothy & Pel Setha) Land transactions in rural Cambodia. A synthesis of findings from research on appropriation and derived rights to land. « Études et travaux en ligne » 18, Paris : GRET.

2007     CEDAC and GRET: The History of a Partnership. Viewpoints and Prospects. Coopérer aujourd’hui n°57, Paris : GRET.

2007     « Anthropologie et développement: une relation à plaisanterie ? ». In : Bierschenk, T., Blundo, G., Jaffré, Y. & M. Tidjani Alou (eds.) Une anthropologie entre rigueur et engagement. Essais autour de l’œuvre de Jean-Pierre Olivier de Sardan, Paris, APAD-Karthala: 151-174.

2006     « State Making and the Politics of the Frontier in Central Benin ». Development & Change 37 (4) : 871-900.

2006     « Governing Land, Translating Rights. The Rural Land Plan in Benin ». In : Mosse, D. & D. Lewis (eds.) Development Brokers & Translators. Ethnography of Aid and Agencies, Bloomsfield, Kumarian Press : 75-99.

2006     (avec T. Leurent) « Agrarian Colonisation and Frontier Politics in the Mekong Delta ». Moussons 9-10 (CNRS) 231-254.

Organisation de conférences et séminaires

2011     « Mining and Mining Policy in the Pacific: History, Challenges and Perspectives », Conférence internationale, Commission du Pacifique Sud (CPS)-IAC-IRD-CNRT Nickel et son environnement »-CIRAD, Nouméa, novembre 2011

2009     « L’intégration de la coutume dans l’élaboration de la norme environnementale ». Colloque international, Université de la Nouvelle-Calédonie (LARJE), Nouméa, 26-28 octobre 2009.

2006     « Gestion concertée des ressources naturelles et de l’environnement – du local au global : pour un dialogue entre chercheurs, société civile et décideurs ». Colloque international, co-organisation C3ED (Université de Versailles Saint-Quentin), Saint-Quentin en Yvelines, GRET, IRD, 26-28 juin 2006.

2006     « Les frontières de la question foncière : enchâssement social des droits & politiques publiques ». Conférence internationale IRD-Agropolis (co-organisation: IIED, Institut Michelsen de Bergen, GRET, Université de Mayence, IAMM, CNEARC), 17-19 mai 2006.

2005     « Land governance in Africa and the social embeddedness of property ». Panel, European Conference on African Studies, AEGIS, London, 30 juin-2 juillet 2005.

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE