Les Journées de Tam Dao

À propos de Mireille Razafindrakoto

Email Mireille Razafindrakoto

TITRE ET DIPLÔMES

2010 : habilitation à diriger des recherches, université Paris-Dauphine.

1996 : docteur en sciences économiques, Ecole des hautes études en sciences sociales, Paris (EHESS). Mention très honorable avec les félicitations du jury.

1991 : ingénieur statisticien économiste, diplôméede l’Ecole nationalede la statistiqueetdel’administration économique, Centreeuropéende formation des statisticiens économistes des pays en développement (ENSAE-CESD). Major de la promotion.

 

SITUATION PROFESSIONNELLE

Directeur de recherche IRD, unité mixte de recherche DIAL (développement, institutions et mondialisation)

Affectée au laboratoire DIAL-Paris depuis septembre 2011, après cinq années passées au Việt Nam, où elle a dirigé le Programme de recherche « Transition économique et sociale au Vietnam » (2006-2011) mené en partenariat avec l’Office général de la statistique.

 

RÉSUDESTRAVAUX

Mes travaux actuels portent en particulier sur : les liens entre le bien-être et les conditions de vie des ménages, les inégalités et la gouvernance ; la satisfaction dans l’emploi ; la corruption et la pauvreté, ainsi que l’évaluation de l’impact des politiques publiques. Les recherches sur le Việt Nams’inscrivent dans un programme sur « les enjeux et les contraintes de la transition économique amorcée depuis le đổi mới ». Elles s’intègrent dans une optique pluridisciplinaire, combinant les approches quantitatives et qualitatives, et adoptent une perspective comparative avec d’autres pays en développement. Elles sont menées suivant trois axes complémentaires :

1-            le rôle du secteur informel sur le marché du travail et son impact sur les conditions de vie des ménages. Partant de l’analyse des caractéristiques de ce secteur, on s’interrogera dans quelle mesure il contribue à l’amélioration des niveaux de vie et à la réduction des inégalités ? Quelles sont les spécificités du secteur informel qui doivent être prises en compte dans les politiques publiques ? ;

2-            le suivi et l’évaluation de l’impact des politiques publiques, en particulier en termes distributifs. D’une part, il s’agit d’analyser l’influence de l’ouverture commerciale du Việt Nam, notamment les conséquences sociales de l’adhésion du Việt Nam à l’OMC (approche ex ante en recourant aux modèles micro-macro). D’autre part, l’objectif est de mesurer l’efficacité des politiques de lutte contre la pauvreté mises en œuvre dans les zones montagneuses où vivent les minorités ethniques (évaluation ex post : analyse des          causalités, méthodes spécifiques d’évaluation d’impact) ;

3-            le rôle et la performance des institutions dans le processus de transition. Il s’agit d’explorer les liens entre la gouvernance (rôle et mode de fonctionnement desinstitutions publiques), le système de valeurs de la société, la dynamique économique et les conditions de vie de la population. Les analyses porteront entre autres sur les multiples dimensions de la pauvreté (bien-être subjectif, conditions d’emploi, participation et exclusion sociales, conditions d’accès aux services publics, etc.).

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE