Les Journées de Tam Dao

À propos de Florent Bédécarrats

Email Florent Bédécarrats

Titre et diplômes

2013 : Habilitation aux fonctions de maître de conférences en sciences économiques, Conseil National des Universités, section 05. 2012 : Doctorat de troisième cycle en science politique/économie politique internationale (J. Laroche, Politiste, Dir.), mention très honorable et félicitations du jury à l’unanimité, Université Paris I Panthéon-Sorbonne : La microfinance entre utilité sociale et performances financières. Le rôle des normes dans la gouvernance d’un secteur mondialisé.

Situation professionnelle

Chargé de programme au Comité d’échanges de réflexion et d’information sur les systèmes d’épargne-crédit (CERISE), un réseau de recherche-action fondé en 1998 par le CIDR, le GRET et l’IRAM, ainsi que des chercheurs du CIRAD et de l’IRC.

Résumé des travaux

Ma participation aux JTD s’inscrit dans la continuité d’une réflexion engagée par CERISE, DIAL et RUME (IRD-CIRAD-IRC) pour concevoir une méthodologie innovante d’étude d’impact des programmes de développement. Cette approche vise à identifier des questions pertinentes au regard des besoins opérationnels et des contextes d’intervention, à construire des méthodes ad hoc fondées sur la combinaison d’échelles d’analyse et d’outils quantitatifs et qualitatifs, ainsi qu’à favoriser l’appropriation des résultats en veillant à associer les acteurs à chaque étape du processus. Tout en reconnaissant l’intérêt des expérimentations, elle pointe les limites des évaluations s’appuyant exclusivement sur l’assignation aléatoire. Cette démarche repose sur trois piliers méthodologiques :

  • Mettre la recherche au service de l’action : co-construction des questions de recherche et des dispositifs d’évaluation.
  • Innover pour faciliter la production du quantitatif : développer les méthodes de croisement de bases de données nationales, locales préexistantes et opérationnelles (systèmes d’information des institutions de microfinance, services de santé, etc.).
  • Renforcer l’articulation avec le qualitatif : cette articulation est invoquée de manière presque rituelle, mais elle est rarement mise en œuvre. Un effort de précision sur le plan qualitatif pour définir les opérations méthodologiques, les documenter et les systématiser facilitera notamment la combinaison avec des outils statistiques et économétriques.

Cette recherche s’articule en outre avec une analyse critique de l’économie politique des évaluations d’impact dans le champ du développement.

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE