Les Journées de Tam Dao

À propos de Christine Larousse

Email Christine Larousse

Courriel : c.larousse@interscene.fr

TITRE ET DIPLÔMES

2010 : formation ADEME – « Approche environnementale de l’urbanisme » (AEU) 1993 : DESS « Urbanisme, Aménagement, Développement », Institut français d’urba- nisme, Paris VIII.

SITUATION PROFESSIONNELLE

Depuis 2008 : chargée du pôle urbanisme de l’Atelier INTERSCENE, bureau d’étude en urbanisme et paysage représenté par Thierry Huau, basé à Paris et à Marrakech, intervenant depuis plus de 25 ans en France et à l’international.

2004-2008 : consultante pour la région Ile- de-France, auprès du comité populaire de Hà Nội pour l’Institut des métiers de la Ville.

2007-2008 : intervenante au Conservatoire national des arts et métiers pour le cours d’urbanisme opérationnel (chaire aménagement développement).

1994-2008 : chef de projet au sein de l’Atelier CANTAL-DUPART, bureau d’études en urbanisme et aménagement.

RÉSUMÉ DES TRAVAUX

Les projets de l’atelier auquel je participe en tant qu’urbaniste se déclinent à différentes échelles ; la planification des grands territoires à travers l’élaboration de master-plans, plans verts, etc., la conception d’éco-quartiers, de sites touristiques, la reconversion de sites industriels, l’aménagement d’espaces publics, la création de parcs et de jardin, etc.

Notre équipe assiste les maîtres d’ouvrage publics et privés sur la définition de leurs projets, elle intervient en faisabilité, programmation, conception et suivi de réalisation, en plaçant la dimension paysagère au cœur de ses réflexions.

La spécificité de notre atelier est sa double compétence en urbanisme et en paysage qui favorise une vision globale transversale, embrassant l’ensemble des complexités d’un site. Les atouts et les contraintes d’un territoire sont analysés puis mis en regard pour mieux en révéler la singularité et les potentialités de renouvellement.

Le contexte géographique, climatique, historique, culturel, etc., sert de fondement à l’élaboration du projet. Le site devient notre premier outil de projet.

La ville contemporaine de plus en plus complexe, souffre trop souvent de ses espaces fragmentés, de ses franges diluées, de ses délaissés, etc., autant de possibilités de réintroduire des liens paysagers, d’atténuer les ruptures d’échelles en plaçant la dimension paysagère au cœur des projets urbains, de réinventer de nouveaux paysages dans la ville.

C’est également dans l’élaboration de schémas directeurs (ou master-plans) de grands territoires que peut se développer cette approche.

Le plan vert de Madagascar sur 8 500 ha ou le master-plan de Đà Lạt pour 2030 et 2050 sur 393 km2 se fondent sur la maîtrise des équilibres entre pression urbaine croissante et protection nécessaire des espaces naturels et agricoles menacés, entre accès aux équipements urbains contemporains et préservation des cultures et des savoir- faire locaux.

Intervenant souvent sur des sites réputés sensibles pour la fragilité de leur milieu naturel ou celle de leur héritage historique architectural et urbain, nous recherchons des réponses spécifiques cherchant à limiter les impacts et à optimiser les coûts. Gestion et valorisation des eaux de pluie, protection de la biodiversité, déplacements doux mais aussi mise en valeur et promotion des patrimoines urbains et des diversités culturelles, etc. sont ajustées au plus près de chaque spécificité territoriale.

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE