Les Journées de Tam Dao

À propos de Catherine Scornet

Email Catherine Scornet

 

TITRE ET DIPLÔMES

2000 : doctorat de démographie de l’université Paris V-Sorbonne, « Fécondité et politique dans le delta du fleuve Rouge (Việt Nam) », sous la direction du Professeur Yves Charbit. Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité, prix de thèse. La thèse a bénéficié d’une allocation de recherches du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, et d’une bourse Lavoisier du ministère des affaires étrangères.

 

SITUATION PROFESSIONNE LLE

Maître de conférences au département de sociologie de l’université de Provence (Aix Marseille 1).

Chercheur au Laboratoire Population Environnement et Développement (LPED), Unité Mixte de Recherches 151 IRD et université de Provence.

 

RÉSUMÉ DES TRAVAUX

Mes travaux de recherche portent sur les changements reproductifs (fécondité et régulation de la fécondité) et leur encadrement politique. Le lien entre dynamiques démographiques et politiques de la reproduction est étudié au travers des injonctions internationales et des politiques nationales. Depuis le milieu du 20e siècle, la population est devenue un objet central de pouvoir au Việt Nam. Le pays a instauré une gestion politique de la vie ou « biopolitique » (M. Foucault, cours au Collège de France, 1977-1978) par la construction d’un appareil bureaucratique de planification de la reproduction (niveau individuel) et de la population (niveau agrégé). À partir des années 1960, le gouvernement de la population s’est d’abord concentré sur la limitation de la quantité (limiter la croissance et la taille de la population), puis à la fin du 19e siècle, il s’est tourné vers la qualité de cette population.

Le contrôle est une économie du pouvoir qui gère la société en fonction de modèles normatifs globaux intégrés dans un appareil d’État. L’intériorisation de la norme correspond à une pénétration extrêmement fine du pouvoir dans les mailles de la vie. La norme correspond à l’apparition d’un bio-pouvoir, c’est-à-dire d’un pouvoir sur la vie : naissance d’une véritable « médecine sociale » : mise en place d’un appareil de médicalisation collective gérant les populations (contrôle de la santé, contrôle de la population, programmes de prévention des naissances par la contraception et l’avortement (Scornet, 2009). Cet appareil de médicalisation collective (telles que la planification familiale et la santé de la reproduction) permet d’appliquer à la société une distinction permanente entre le normal (par exemple, avoir un ou deux enfants) et le pathologique, et d’imposer un système de normalisation des comportements et des existences. Au travers de la gestion politique de la vie, il ne s’agit plus de redresser ou de surveiller les corps des individus, mais de gérer des populations en instituant de véritables programmes de santé, d’hygiène, de prévention des naissances (contraception et avortement).

Quelle est la place de l’avortement dans les transformations qui ont affecté les domaines de la vie, en particulier les conditions de la reproduction, de la gestation et de la naissance dans un pays tel que le Việt Nam où l’État est fortement impliqué dans les questions d’engendrement et d’avortement par souci de gérer rationnellement la quantité et la qualité de la population ? Ces transformations touchent aux normes médicales, aux modifications de la place de la femme dans la société, aux représentations de la famille, à la relation entre les genres, aux modalités de la vie sexuelle, aux normes procréatives (quelles sont les bonnes conditions socialement définies pour avoir un enfant qui prévalent dans la société vietnamienne ?), aux normes abortives (quelles sont les conditions socialement définies pour interrompre

une grossesse ?) plus généralement aux principales dimensions de la vie privée. L’avortement revêt donc de multiples dimensions. De plus, la question de l’avortement ne peut être abordée sans prendre en compte le statut juridique de cet acte, à savoir les manières dont les lois ont été façonnées, et comment elles ont évolué.

Une autre thématique de recherches relève du lien entre la santé de la reproduction, la sexualité et les rapports de genre. La réduction de la fécondité (très rapide au Việt Nam : une femme vietnamienne mettait au monde 6,8 enfants en moyenne au début des années 1970, elle n’en a plus que 2,03 d’après les données du recensement de 2009) va de pair avec de nouvelles attitudes en matière d’amour et d’intimité, elle est la condition et le résultat d’un changement des rapports de genre et de la sexualité.

 

PUBLICATIONS

2009 - « State and the Family » in M. Barbieri and D. Bélanger, Reconfiguring Families in Contemporary Vietnam, Contemporary Issues on Asia and the Pacific, Stanford University Press, Stanford, pp. 47-74.

2009- avec Isabelle Attané, « Vers l’émancipation ? Politiques reproductives et condition des femmes en Chine et au Viêt-Nam » in Les Cahiers du Genre, n° 46— Etat, travail Famille : conciliation ou conflit ?, pp. 129-154.

2009 - « Encadrement politique et changements démographiques », in Stéphane Dovert et Benoît de Tréglodé, IRASEC (Institut de Recherches sur l’Asie du sud est contemporaine), Viêt Nam contemporain (réédition revue et augmentée) -Les Indes savantes, Collection Monographies nationales, pp. 307-331.

2008, « Fécondité et politique en France », Karuizawa Summer University, 60th Anniversary, (actes de colloque publiés en japonais), pp. 166-181.

2007 - « 1963-2003 : Quarante ans de planification familiale au Viêt-Nam » in A. Adjamagbo, P. Msellati, P. Vimard ed.), Santé de la reproduction et fécondité dans les pays du Sud. Nouveaux contextes et nouveaux comportements, Academia Bruylant, Louvain la Neuve, pp. 142-171.

2006- « Un terrain sous contraintes » in M. de Loenzien et S. M. Yana, Les approches qualitatives dans les études de population. Théorie et pratique. Editions des archives contemporaines, Agence Universitaire de la Francophonie. Collection Manuels, pp.101-104.

2004 - « L’Etat accompagnateur de la transition démographique » in S. Dovert et B. de Tréglodé (eds), Viêt Nam contemporain, IRASEC (Institut de Recherches sur l’Asie du sud est contemporaine) -Les Indes savantes, Collection Monographies nationales, pp. 293-316.

2003- « La transition démographique au Viêt-Nam » in Démographie et Sociétés : Actes du Colloque international Jeunes Chercheurs, 1er et 2 octobre 2002, Université Paris X – Nanterre, Documents de travail n°119, CERPOS-INED, pp. 97-102.

2002 - ouvrage édité en collaboration avec Y. Charbit, Démographie, société et politiques de population au Viêt-Nam, collection Populations, L’Harmattan, 223 p.

2002 - « Pouvoir communiste et planification familiale » in Y. Charbit en collaboration avec C. Scornet, Démographie, société et politiques de population au Viêt-Nam, collection Populations, L’Harmattan, pp.65-102.

2002 - « Les évolutions récentes : 1994-1999 » in Y. Charbit en collaboration avec C. Scornet, Démographie, société et politique de populations au Viêt-Nam, collection Populations, L’Harmattan, pp. 191-208.

2001 - « Enseignement supérieur au Viêt-Nam : un terrain de réformes », Institut d’Asie Orientale, CNRS-Ecole Normale Supérieure, Rapport pour la direction de l’enseignement supérieur de la région Rhône-Alpes, 88 pages.

2001 - « An Example of Coercitive Fertility Reduction, as seen in the Region of the Red River Delta in Viet Nam » in Population, English Selection, Volume 13/02, pp. 101-133.

2001 - Compte-rendu du livre dirigé par Patrick Gubry « Population et développement au Viêt-Nam », Editions Karthala, Ceped, Paris, 2000, 613 pages in Population, n°3.

2000 - « Un exemple de réduction de la baisse de la fécondité sous contraintes : la région du delta du fleuve Rouge au Viêt-Nam » in Population, 55(2), pp.265-300.

2000 - « Les politiques de population » in Y. Charbit, La population des pays en voie de développement, Collection Les Etudes, La Documentation Française, pp.131-149.

2000 - « Fécondité et politique dans le delta du fleuve Rouge (Viêt-Nam) », Thèse de doctorat de démographie sous la direction du Professeur Yves Charbit, Université Paris V, septembre 2000, 524 p.

1998 - « Politique et démographie : la fécondité et son contrôle dans la région du bassin du fleuve Rouge (Viêt-Nam) », in PARLEBAS Pierre (sous la coordination de), Territoires et regards croisés, L’Harmattan, Paris, pp.43-76.

1997 - en collaboration avec Yves Charbit, « Au Viêt-Nam, la transition est aussi démographique » in Equilibres et Populations, n°29, mars 1997.

1997 - « Les politiques de population au Viêt-Nam : leur cadre juridique » in Xua va Nay (Hier et aujourd'hui, revue de l'Association des Historiens du Viêt-Nam), Hanoï, numéro d'avril 1997.

1997 - « Les conceptions vietnamiennes autour des préférences en matière de fécondité» in Réflexions autour des relations entre population et développement, Tran Cao Son (eds), Maison d'Editions en Sciences Sociales,  Hanoï, 12 p. (article publié en vietnamien).

1995 - en collaboration avec Sarah Bales, Hoang Van Kinh, Dictionnaire sociologique et démographique trilingue - Français-Vietnamien-Anglais, Université Supérieure d'Economie Nationale, Projet FNUAP VIE/92/PO4, Hanoï, Viêt-Nam, 120 p.

       GASS       EFEO        

        GDN       URDSE